Lara de Liedekerke de Pailhe vient de vivre deux expériences fabuleuses : participer aux J.O de Tokyo et renouveler son titre de championne de Belgique pour la 5ème année consécutive.

Comment s’est déroulé votre première participation aux Jeux Olympiques ?

Participer aux Jeux Olympiques de Tokyo est une épreuve fabuleuse mais c’est un fameux challenge quand on vous apprend que vous êtes sélectionnée trois semaines avant le départ.

Le 20 juin j’apprends que je suis sélectionnée pour participer aux J.O. de Tokyo. Karin Donckers, numéro 1 belge n’a pas été sélectionnée, en dernière minute, car son cheval n’était plus apte à participer. J’ai donc dû me préparer en très peu de temps pour participer à une épreuve d’une telle envergure. C’est un challenge qui provoque des grands chamboulements ...

Paperasse administrative, cheval en quarantaine, test Covid tous les jours, listing et analyse de tous les produits utilisés tant par mon cheval que par moi...
C’était une expérience fabuleuse mais toute cette préparation amène beaucoup de tension et de stress à mesure que l’épreuve approche. Mais j’ai relevé le défi et je me suis dit "allez GO, on y va".

C’est une expérience de vie unique en cette période de pandémie ?

J’ai vécu des moments fabuleux avec notre équipe olympique. Beaucoup de monde idéalise les Jeux Olympiques, mais cette édition était différente. Nous avons tous dû faire d’énormes sacrifices ... Le plus grand est probablement de ne pas avoir été entouré de nos proches. Il faut être 100% concentré sur la performance sportive, sur le résultat.

Je pensais erronément que les Jeux Olympiques sont une épreuve d’équipe, mais il n’en est rien. C’est très égoïste.

Malgré une organisation parfaite, ce n’était pas très glamour. Nous ne pouvions pas aller voir les autres sports, sauf à la télévision. J’étais littéralement coincée entre les écuries et le village olympique. Cependant les Japonais nous ont reçu de façon irréprochable.

Quel est la leçon que vous en tirez ?

Dans mon cas, je peux dire "On ne regrette jamais un non départ mais on regrette un départ." Je m’en serais voulu que mon cheval Alpaga souffre et se blesse.
Je devais faire le choix que j’ai fait, et ce par respect pour mon binôme.

L’après J.O. est difficile. Je ne me considère pas comme une athlète olympique n’étant pas arrivée à un résultat concret. Mais cette expérience va m’aider à grandir et aller de l’avant. Il faut profiter des échecs pour rebondir.

A peine rentrée, tu te places en numéro Un du Concours Complet d’Arville, un beau challenge

Oui, nous avons eu un résultat extraordinaire. J’ai renouvelé mon titre de championne de Belgique de la discipline pour la 5ème année consécutive. Nous avons gagné l’épreuve par équipe (Coupe des nations) pour la première fois de l’histoire. La Belgique n’avait jamais gagné une épreuve en coupe des nations.

Ton appartenance à la noblesse : est-ce un atout ou une faiblesse pour toi ?

La presse m’a présentée comme « Comtesse de Liedekerke » et je me suis sentie interrogée différemment.
Les journalistes croient souvent qu’on est différent. Quand un article se termine par « On remercie Madame la Comtesse de nous avoir accordé du temps » , c’est un peu dommage. Nous ne sommes plus au Moyen-Age. Je ne suis pas gênée d’être comtesse, cela ne change rien à ma vie. Je suis fière de mon bagage familial. J’ai de la chance d’avoir la famille que j’ai ! Mon mari et coach, Kai-Steffen Meier, et ma mère sont des piliers pour moi.

As-tu un message pour ceux de ta génération ?
« Croyez en vos rêves ! Et s’ils ne sont pas aussi beaux que ce que vous pensiez, continuez, persévérez… La vie est tellement belle. »

Plus d’info :
Le COIB et l’équipe belge
Le village des Jeux Olympiques de Tokyo 2020
Concours Complet International d’Arville


Entretien fait par Sophie de Troostembergh

Article(s) lié(s)

Une nouvelle équipe à la tête de l’ANRB, synonyme d’un nouvel envol !

Un comité exécutif de 4 personnalités diverses : Une femme et trois hommes, représentant une mixité linguistique, une...

Baptistine de Schaetzen fait le tour du monde en famille à 12 ans !

Baptistine de Schaetzen van Brienen a commencé un tour du monde en famille. Elle lève le voile sur cette expérience...

Nous recrutons ...

Faisant suite au développement de ses activités, l’ANRB cherche une personne motivée pour aider ses responsables à...

Consultez les "Petites Annonces"
en ligne !

Vous cherchez un endroit pour vos prochaines vacances, une aide familiale ou vous voulez découvrir ce que d’autres...

Petites annonces

Descriptif section

Espaces à louer

Salons à louer pour vos événements

Activités 

Agenda des activités organisées par L’ANRB