Henri de Beauffort, jeune mélomane passionné et passionnant, nous raconte comment il a décroché le rôle de Miles dans l’opéra The Turn of the Screw à la Monnaie.

Il n’est pas courant de chanter un rôle à l’opéra à l’âge de 12 ans. Comment en es-tu arrivé là ?

"J’ai commencé à jouer au piano à 6 ans. Ensuite je suis rentré dans la chorale de l’école. Lorsque papa a rencontré Eric Favresse de la troupe des Colyriques, nous nous sommes lancés – en famille – dans l’opéra magique The Little Prince de Rachel Portman et Nicolas Wright. La troupe est composée d’amateurs et de professionnels".

"C’est dans ce rôle de Petit Prince que Henri a été « repéré » et qu’on lui a suggéré de passer une audition pour les Chœurs de la Monnaie" explique Yvan, son papa.

"Sa façon originale de se présenter en faisant référence à la chanson de Daniel Balavoine : « Je me présente , je m’appelle Henri » a fait forte impression. Cette audition a été suivie l’année d’après par une sélection européenne pour The Turn of the Screw. C’est – entre autre- grâce à son jeu scénique que Henri a séduit la metteuse en scène. "

Qu’as-tu aimé plus particulièrement dans The Turn of the Screw ?

"C’était super. Dans cet opéra, je dois me battre contre un fantôme. Un opéra à la Monnaie c’est super, mais mourir sur scène, c’est vraiment dingue, c’est le paradis ! "
Henri explique par ailleurs que c’est aussi grâce au théâtre et aux jeux de scène qu’il a adoré ce rôle.

Comment combiner une vie d’adolescent et une carrière musicale ?

Henri est en première secondaire au collège Sint Jan Berghmans à Bruxelles. Il a dû quitter les cours pendant 6 semaines pour répéter intensivement à la Monnaie. L’école a fini par être convaincue que le projet en valait la peine.
Henri affectionne tellement le chant, que pour lui, c’est un moment de détente. « Passer un examen après avoir chanté, c’est génial » explique-t-il en souriant.

Comment vois-tu l’avenir ?

Henri et ses parents, conseillés par Benoît Giaux, le chef des Chœurs d’enfants de la Monnaie, et Valérie Vervoort sa professeure et coach de chant, ont pris récemment la décision qu’Henri devait continuer ‘une vie normale’.
Ils entendent par là que Henri continuera de suivre son parcours scolaire, ses activités sportives et sociales tout en approfondissant aussi le chant, le piano, le théâtre au travers de cours dédiés …. Un accent plus particulier sera cependant mis sur les cours particuliers de chant. Les véritables questions se poseront vers 14 -15 ans, lorsque Henri aura mué.

« Maintenant, je fais partie des Chœurs d’enfants de la Monnaie mais quand ma voix changera à l’adolescence, je passerai chez les Boys. Ils vont me ‘tester’ régulièrement pour voir comment ma voix évolue » m’explique Henri.

Comment cela se passe quand la voix mue ?

Il faudra repartir à zéro. On peut même parler d’un RESET. C’est probablement plus facile pour les personnes qui ont l’oreille musicale, mais il faut quand même tout réapprendre. Ceci dit, pour Henri, les chances sont là. » explique Yvan.

Entre temps, à plus court terme, il y a encore quelques beaux projets qui l’attendent : deux auditions à la Monnaie dont un solo pour Le Requiem de Mozart, mais aussi ‘le Petit Prince’ à La Sucrerie a Wavre quand les conditions sanitaires le permettront !

La musique c’est une histoire de famille ?

"Oui, c’est en effet en famille qu’on a participé tous les quatre à l’opéra du Petit Prince.
En famille on est plus fort !"
Yvan fait actuellement une pause dans sa carrière (dans la finance) pour pouvoir se concentrer sur l’écriture de chansons françaises sur de la musique électronique. Un passionné de Jean-Michel Jarre qui nous fera bientôt (re)découvrir la musique grâce à son album au nom provisoire de "Renaissance" (sortie prévue fin 2021 ou début 2022).
Sa grande sœur Heloïse coache les enfants et joue également dans cet opéra du Petit Prince.
Son petit frère John-Igor, âgé de 7 ans, apprend le piano.
Sa maman joue à la perfection du stéthoscope, c’est sa passion et elle y consacre un temps conséquent. Elle l’a récemment raconté dans un livre co-écrit avec son papa : « Urgence Attentats », édité chez Filigranes.
Quant à la famille toute entière, elle se prépare pour la tournée The Little Prince qui débute cet automne. Avec des premières dates à Wavre et à Virginal.

Pour écouter la voix magnifique de Henri de Beauffort :

Vidéo : The Turn of the Screw :
Chœurs d’enfants de la Monnaie


Interview réalisée par Sophie de Liedekerke

Article(s) lié(s)

Bousculons-nous ! Confrontons-nous ! Ne restons pas dans notre confort !

Cette phrase n’est pas celle d’un philosophe âgé mais celle d’Alice de Broqueville, une jeune actrice de cinéma qui...

Forum aux Entrepreneurs par Guy de Marnix : vidéo

Le Forum aux Entrepreneurs du 10 mai dernier a rassemblé des orateurs de marque sous la houlette de Guy de Marnix....

On nous écrit en juin

"La rencontre conflictuelle entre Islam et Occident : un pont est-il possible ?" (Michel Annez de Taboada). Les...

Petites annonces

Descriptif section

Espaces à louer

Salons à louer pour vos événements

Activités 

Agenda des activités organisées par L’ANRB