Mathieu, co-founder & CEO de Skipr, nous explique les 10 étapes de création d’une start-up.

1° Idée : naissance et maturation
« Les idées sont géniales mais ne valent quelque chose que lorsque le produit est adapté au marché. »
Je n’ai encore jamais lancé une de mes idées. J’ai déployé Deliveroo en Belgique alors que la société fonctionnait déjà en Angleterre. Ensuite, j’ai pivoté le projet Skipr du B2C vers le B2B mais je n’ai pas participé à la « maturation » de l’idée d’origine.

2° Binôme managérial pour le meilleur et pour le pire
J’ai toujours recruté mes équipes et en fus toujours proche. Pour un projet from scratch, je conseillerais de constituer un binôme composé de profils complémentaires pour s’assurer qu’il y ait un point de vue différent de celui du fondateur. En effet, on est rapidement convaincu par ses idées. Ce collaborateur deviendra votre deuxième « famille ». À cet égard, la personne qui partage votre vie devra être compréhensive.

3° Étude de marché pour ceux qui souffrent d’un excès de confiance.
Si la concurrence n’existe pas, l’étude permet d’identifier les facteurs clés de succès (FCS) d’un projet et sert à étudier les attentes des consommateurs afin d’élaborer une offre appropriée. Les sociétés spécialisées disposent d’une méthode et n’ont pas le nez dans le guidon.

4° Planning
« Créer une start-ups tech, c’est courir un marathon sur le tempo d’un sprint. »
Élaborer un planning en faisant apparaître les actions, les moyens à mobiliser, le budget disponible et les résultats attendus.

5° Tester l’intérêt et générer du feed-back
Il faut oser sortir le produit « non-fini ». Beaucoup d’entrepreneurs développent leurs produits sans les confronter au monde réel. Commercialiser un produit qui n’est pas « cuit », puis créer des groupes de testeurs permettant d’obtenir des feed-back est une méthode efficace.

D’autre part, on ne peut pas travailler en laboratoire clos, vos associés ne détiennent pas la vérité. Le public cible serait limité si la température n’était pas prise à l’extérieur. De plus, la « critique » fait avancer. En ce sens, la base d’utilisateurs fait partie de la création de l’entreprise.

Il faut avancer à petits pas : tester-itérer-améliorer-recommencer. De cette façon on contrôle ses investissements et on peut valider chaque avancée.

L’entreprenariat belge souffre d’une taille de marché trop petite et d’un accès au fonds complexe. En France, la BPI (Banque Publique d’Investissement) soutient efficacement les start-ups tech. C’est la raison pour laquelle elle compte 22 Licornes (boîtes valorisées à plus d’un milliard de dollar) alors qu’en Belgique, nous n’avons qu’Odoo et Collibra.

6° Business plan
Obligatoire pour créer une boîte en Belgique, le business plan permet de valider le business model et de vérifier si les hypothèses tiennent la route. Ça ne grave rien dans le marbre mais cette « feuille de route » aide à bien utiliser ses capitaux pour accroître les revenus.

7° Financement : cash is King !
Beaucoup de start-ups tech échouent suite à une mauvaise gestion du cash.
Différentes sources de financement existent :

  • l’apport personnel (fondateurs)
  • les « FFF » (Friends Family & Fools)
  • les business angels ou les sociétés d’investissement comme la SRIW (Société Régionale dʼInvestissement de Wallonie), PMV (Participatiemaatschappij Vlaanderen) ou Finance Brussels, qui interviennent sous forme de dette convertible ou d’equity (fonds propres).
  • des fonds VC (Venture Capital)
  • des fonds type Private Equity

Vendre sa boîte, l’introduire en bourse ou profiter des dividendes qu’elle génère est la suite logique.

Dans le cas de Skipr, nous avons vécu sur les fonds d’un start-up studio puis avons levé des fonds chez Belfius (entrée au capital) avant d’en lever à nouveau chez ALD Automotive afin de supporter notre développement à l’international.

8° Structure juridique
Chaque structure a ses avantages et ses inconvénients. Souvent l’aspect légal est négligé, or faire appel à un avocat pour rédiger vos statuts ou à un notaire pour vous rappeler de faire attention aux réglementations particulières est recommandé. Votre comptable et votre secrétariat social peuvent également vous accompagner.

Dans les start-ups tech, on travaille avec beaucoup de données. Le RGPD (Règlement Général sur la Protection des Données) complique la création toutefois je ne comprends pas que ce sujet n’ait pas été traité plus tôt tant il est primordial.

9° Lancement
Un MVP (Minimum Viable Product) permet de tester la cible définie avant la version bêta (100 utilisateurs) ou la version alpha (10 000 utilisateurs). Il vous faudra générer du feed-back en continu, le comprendre puis le placer dans votre road map produit (feuille de route) afin de continuer à faire évoluer le produit.

10° Grandir et gérer
Grandir : continuer à développer le produit pour répondre aux besoins tout en apportant de la valeur ajoutée.

Gérer : maîtriser l’aspect humain dans sa stratégie à long terme. Une équipe est heureuse lorsque ses membres sentent qu’ils contribuent à faire grandir le projet. Paradoxalement, une start-up tech ce n’est que de l’humain. Dès 15-20 employés, un service RH (ressources humaines) est indispensable pour obtenir une cohérence entre le projet, la mission et l’équipe.

Il n’y a pas qu’une seule manière de faire mais, en résumé, « diriger, c’est prévoir ce qui se passera demain ».

Pour plus d’infos sur les aides au financement pour start-ups par région :
Bruxelles
Flandre
Wallonie

Profil Linkedin de Mathieu de Lophem


Nous remercions très chaleureusement le comte Pierre-Alexandre de Lannoy pour la réalisation de l’interview et la rédaction de cet article.

Article(s) lié(s)

Hervé de Bellefroid nous raconte l’usage de l’ennéagramme dans les prisons

Libérer chacun - partout dans le monde - de sa prison intérieure. ENNEAGRAM PRISON PROJECT (EPP) : Un chemin de...

Julos Beaucarne : chanteur et poète

Jules-Jean dit Julos Beaucarne naquit à Bruxelles le 27 juin 1936 et décéda à Beauvechain le 18 septembre 2021. Il fut...

Forum aux Entrepreneurs - vidéoconférence - 21/02/2022

"Changer de regard sur l’échec entrepreneurial et comment rebondir." Emmanuelle Ghislain, Xavier van Ingelgem et...

Petites annonces

Descriptif section

Espaces à louer

Salons à louer pour vos événements

Activités 

Agenda des activités organisées par L’ANRB