Juste avant sa mort tragique en 1942 Stefan Zweig a rédigé une autobiographie saisissante : "Le monde d’hier". Aujourd’hui, le besoin se fait sentir d’écrire un livre virtuel intitulé : "Le monde de demain", un vade-mecum sur le chemin tortueux de la prospective.

L’évolution humaine s’accélère. Jamais les changements sociétaux n’ont été aussi bouleversants et profonds qu’aujourd’hui. Nous vivons le changement du changement à chaque instant. Sous l’ancien régime, les changements étaient tellement lents que personne ne les remarquait. Aujourd’hui, les changements sont si rapides que beaucoup de gens ne les remarquent pas ou du moins ne se rendent pas compte de leur ampleur. Ce sont principalement les découvertes scientifiques et les inventions technologiques, ainsi que la manière dont l’humanité en fait usage, qui déterminent l’avenir de l’humanité. Pour le meilleur et pour le pire.

Les leviers de l’évolution humaine d’aujourd’hui et de demain sont les développements de la biogénétique, de la médecine, des TIC ou technologies de l’information et de la communication, des dérivés informatiques, de l’intelligence artificielle, des robots, des nanotechnologies, des applications de la physique quantique, de la fusion nucléaire et des sciences cognitives. Le cerveau humain semble être la dernière terra incognita de notre planète. Le contrôle et la maîtrise du fonctionnement du cerveau humain, associés à toutes les autres découvertes et applications scientifiques, permettent de plus en plus à l’homme de déterminer sa propre évolution. On peut parler de l’émergence d’un « nouvel homme » grâce au transhumanisme et au posthumanisme. L’homo sapiens peut devenir robot sapiens et homo digitalis. La terre est toujours ronde et dure, mais le monde des êtres humains est devenu plat et fluide en raison de la mondialisation, de l’interconnectivité et de l’interdépendance dans tous les domaines. Le monde est devenu notre village, mais pour beaucoup de gens, ce phénomène est aussi une épreuve et une menace en raison de la pression exercée pour s’y adapter. Pour eux, "notre village, reste notre monde" un point de vue apte à entraîner des tensions sociales et politiques de grande ampleur.

L’humanité tout entière sera confrontée à des défis colossaux au cours des prochaines décennies.
Il s’agit du réchauffement climatique, de la protection de la biodiversité et de l’adaptation de notre politique énergétique, de l’immigration et de l’intégration des migrants sur le marché du travail, du vieillissement de la population et, en Europe, de la diminution du nombre d’habitants autochtones, de la gestion de la multiculturalité et de la promotion de l’interculturalisme, de l’amélioration du fonctionnement de la démocratie grâce à la participation organisée d’ experts et de citoyens. La lutte contre les grandes inégalités socio-économiques et contre la pauvreté est essentielle pour l’avenir de l’humanité. De nouvelles méthodes de coopération au développement sous forme de partenariats devraient être conçues.

Le Conseil de sécurité des Nations unies devrait également être doté de pouvoirs dans les domaines socio-économiques. Il est nécessaire de renforcer le multilatéralisme et d’améliorer la coopération entre les grandes organisations internationales. La lutte contre la pandémie du Covid19 a montré à quel point la coopération internationale est nécessaire. Cela s’applique également à certaines formes de criminalité, comme la traite des êtres humains, le trafic de drogues et toutes sortes de fraudes.

Au sein de l’Union Européenne, l’intégration fédérale doit se poursuivre dans tous les domaines, y compris la défense collective comme l’a prouvé la guerre en Ukraine. Il faut éviter la polarisation politique résultant de l’impact des partis d’extrême droite et d’extrême gauche. Le nationalisme, le racisme et les idéologies du " mon peuple d’abord" sont des expressions d’un égoïsme individuel et collectif destructeur. Toutes les formes de protectionnisme et d’isolationnisme économique et culturel sont contre-productives. Les murs sociétaux doivent être abattus et des ponts construits.

En Belgique, il est nécessaire, avant toute nouvelle réforme de l’État, de régler efficacement les conflits d’intérêts entre les niveaux politiques fédéral et régional. A cette fin, il est utile de transformer le Sénat en un haut conseil fédéral qui puisse arbitrer les divergences mais également évaluer et même suggérer des initiatives communautaires. Dans la sphère économique, il faut éviter les défaillances du marché et des autorités publiques en favorisant une concurrence loyale et en éliminant les abus de pouvoir économique et la bureaucratie politisée. Cette approche est également nécessaire en ce qui concerne les médias mondiaux et les réseaux numériques. Le capitalisme libéral et le collectivisme socialiste sont confrontés à des problèmes autodestructeurs et existentiels. Un nouveau système économique s’impose : « l’économie mixte », dans laquelle entreprises, gouvernements et consommateurs coopèrent structurellement ensemble.

Le plus grand défi, cependant, est de nature éthique. Comment transformer toutes ces mutations en véritable progrès et bien-être humain ? Comment faire prévaloir la désirabilité de toujours plus d’humanité dans un monde encore trop dominé par la lutte darwinienne pour la survie ? Comment transformer les armes de destruction massive (ADM) en moyens de coopération massive (MCM) ? Il faut une éthique du changement, plutôt qu’un changement d’éthique. Mais qui décide du contenu des règles de conduite éthiques et socialement responsables ? Le pessimisme doit être évité en premier lieu, car le pessimisme a un effet paralysant. L’optimisme est souvent irréaliste et un optimiste est souvent un pessimiste mal informé. Il y a dès lors un besoin absolu de méliorisme. C’est la foi en l’espoir que plus d’humanité est souhaitable et possible. L’hominisation n’est pas terminée.


Nous remercions le vicomte Mark Eyskens pour la rédaction de cet article.

Article(s) lié(s)

L’Ukraine ou le retour de la guerre
en Europe

L’invasion inattendue de l’Ukraine voisine par la Russie a déclenché une formidable vague de solidarité. L’appel de...

Pierre de Maere : la nouvelle coqueluche des jeunes

Le 21 janvier dernier sortait un premier Extended Play (EP) de Pierre de Maere. Cet auteur-compositeur-interprète...

Rallye des Jardins et Châteaux
22 mai 2022

Le Rallye des châteaux organisé par le comité provincial liégeois aura lieu le dimanche 22 mai de 10h à 12h30 et de 14h...

Petites annonces

Descriptif section

Espaces à louer

Salons à louer pour vos événements

Activités 

Agenda des activités organisées par L’ANRB